Communiqué – édition 2019

computer

Le guide de référence
des professionnels de l’accompagnement à l’emploi et mobilités

À PARAÎTRE FIN NOVEMBRE

Le Guide des ressources emploi
4e édition – 2019

computer

Le Guide des ressources emploi s’adresse aux professionnels du conseil en mobilité et carrière et plus particulièrement à tous ceux qui, au quotidien, conseillent et accompagnent des demandeurs d’emploi. Parce que le marché du travail est mouvant, foisonnant, différent d’un secteur à l’autre et que le temps manque au professionnel pour en appréhender toute la complexité, il est essentiel de pouvoir disposer d’un descripteur complet, sérieux et avisé du marché du travail pour chaque secteur, filière de métiers, afin d’optimiser son conseil.
Les deux principales entrées :

  • Aide à la décision pour ceux qui s’orientent avec, notamment, les rubriques : actualité éco, bassins d’emploi, parcours, paroles de pros, structures représentatives, chiffres clés…
  • Aide à la recherche d’emploi avec, notamment, les rubriques : optimiser, salons et forums, agences d’emploi, banques d’emploi, entreprises et recrutements, paroles de pros, forums & blogs, réseaux sociaux pros…

Repères :

  • 408 pages • Format 30 x 21.5 cm ISBN : 979-10-92322-05-7 ISSN : 2425-6366 / 105€
  • Trois index : secteurs d’activité, fiches, métiers
  • 48 secteurs d’activité examinés,
  • Plus de 7 700 adresses Internet utiles recensées,
  • Plus de 3 700 métiers concernés,
  • 185 fiches développées

Éditorial de l’édition 2019

En moins de dix ans, les pratiques de recrutement ont considérablement évolué, en tout cas, bien plus vite que durant la précédente décennie.
Les petites annonces (P.A) publiées dans la presse ont fait long feu et il n’y a plus grand monde dans les services RH pour regretter ce temps là.Le jeu était alors bien inégal car le candidat savait peu de choses de l’entreprise et du poste, alors que le recruteur allait tout savoir de lui ou presque.
Bien involontairement, l’essor de l’internet et des réseaux sociaux a contribué à rééquilibrer le rapport de force.
Les réseaux sociaux eux-mêmes ont vite été dépassés par les usages de leur communauté au point de se transformer en véritables plateformes de networking, pour ne pas dire des plateformes business.

Aujourd’hui, LinkedIn et Viadeo, pour ne citer qu’elles, tirent essentiellement leurs profits des solutions payantes proposées aux services RH des entreprises et aux cabinets de recrutement.
De leur côté, les candidats n’ont rien d’autre à faire que de s’enregistrer en renseignant correctement leur profil, pour permettre notamment aux moteurs de l’Intelligence artificielle (I.A) de les retrouver facilement.
Ces robots qui scannent le web à partir des filtres des agents recruteurs font indéniablement gagner du temps et de l’argent à tout le monde.
Les algorithmes qui indexent l’information diffusée publiquement sur le web permettent aujourd’hui de matcher en quelques secondes le, ou les candidat(s) susceptible(s) de répondre aux exigences des recruteurs.
Dans le même temps, avec l’essor du web 2.0 au début des années 2000, la plupart des entreprises ont fini par se doter d’un site corporate. Un engouement qu’il faut sans doute relativiser, car près de 40% des entreprises n’ont toujours pas de site web, petits ateliers de sous-traitance du secteur mode-luxe ou de la métallurgie en premier.

Mais ce qui a changé, c’est que les sociétés qui recrutent régulièrement et à grande échelle ont compris l’intérêt de doubler leur site vitrine ou marchand d’un site carrières.
La quasi totalité des grands groupes est même allée au delà en développant leur propre site 100% dédié à la marque employeur au service de l’attraction des talents.
Aujourd’hui, un espace carrières attractif se doit en plus d’informer sur les métiers et les activités de l’entreprise, de promouvoir ses valeurs au travers notamment des témoignages de ses collaborateurs les plus impliqués.
Des collaborateurs que l’on gagne à utiliser comme ambassadeurs de la marque employeur pour renseigner les candidats sur les postes à pourvoir, sur les procédures internes de recrutement et pour incarner ses valeurs. Un marketing employeur devenu stratégique pour les services RH.
Le candidat pouvant ensuite, s’il le souhaite, postuler sans même envoyer son CV. Il suffit pour cela que l’entreprise intègre directement sur son site le plug-in Apply With… pour lui permettre de récolter automatiquement toutes les informations concernant le candidat.
Mieux encore, certains logiciels sont capables d’extraire et de standardiser les données de n’importe quel profil en ligne et d’éditer un CV candidat répondant aux normes de l’entreprise.

Au train où vont les choses, l’envoi d’un CV papier risque fort de devenir obsolète. Le CV de demain sera sans doute le produit optimisé d’un scan des données publiées sur le net par le candidat lui-même ou par des tiers, d’où la nécessité pour tout un chacun de gérer avec soin sa marque candidat.
Jean-Christophe Anna, ex-chasseur de tête et ex-consultant en mobilité, définit cette notion de marque candidat en ces termes, on ne peut plus clairs…
« Sur un CV, on peut parfois tricher. Or, sur les réseaux sociaux, on ne peut pas écrire et raconter n’importe quoi. Tout ce que vous dites et faites devient public. De plus, vous ne pouvez pas trahir les personnes qui se mouillent pour vous recommander. Par ailleurs, il ne faut pas confondre identité numérique et e-réputation. L’identité numérique, c’est ce que vous choisissez de raconter, c’est aussi l’image que vous souhaitez véhiculer. L’e-réputation, on la subit… c’est ce que les autres disent de vous ou écrivent sur vous et ça, c’est bien plus difficile à contrôler. L’ensemble des deux réunis, c’est votre marque personnelle, votre marque candidat. »
Indéniablement, les codes de la recherche d’emploi se réécrivent en ce moment. 
Pour autant, un candidat qui se respecte ne peut se contenter d’attendre que le « robot » vienne le chercher. Le marché de l’emploi est, à bien des égards, un maquis encore inexploré.

Le Guide des ressources emploi s’attache à présenter ces opportunités qui naissent au cœur de nos bassins d’emploi : opportunités d’emploi et de formation au plus près des besoins : écoles d’entreprise, témoignages de recruteurs, jobs dating (sur la version en ligne)…

Le Guide des ressources emploi s’attache à suivre et à analyser toutes ces évolutions et ce, pour chacune des filières, traversées ou non par des transformations.

Le Guide des ressources emploi explore le marché en continu, donnant aussi souvent que possible la parole aux experts, aux décideurs et aux professionnels qui sont sur le terrain.

Rémy Dreano