Communiqué – édition 2020

computer

Le guide de référence des professionnels de l’accompagnement à l’emploi
et des transitions de carrières

Le Guide des ressources emploi
6e édition – 2020

computer

Le Guide des ressources emploi est un outil d’information stratégique destiné aux professionnels de l’accompagnement, un support papier ou en ligne parfaitement adapté aux prestations d’accompagnement à la recherche d’emploi, d’orientation professionnelle et de bilan de compétences, d’accompagnement des transitions de carrières (reclassement, reconversion professionnelle avec mobilité géographique notamment). Un support qui peut également être mis à disposition du public, clients, usagers. Un descripteur complet, sérieux et avisé du marché du travail qui suggère aussi des parcours vers l’emploi.
On y parle aussi d’économie (économie des filières, économie des territoires) parce que pour bien choisir sa voie, son métier, il est préférable de s’y intéresser. Parole est donnée aux professionnels et experts des secteurs, filières, métiers. Leur expertise métier, leur parcours personnel et professionnel nous en disent parfois plus qu’il n’en faut pour retrouver la bonne approche et remettre sur les bons rails ceux qui recherchent un emploi ou qui souhaitent se reconvertir.

Repères :

  • 448 pages • Format 30 x 21.5 cm ISBN : 979-10-92322-05-7 ISSN : 2425-6366 / 109€
  • Trois index : secteurs d’activité, fiches, métiers
  • 49 secteurs d’activité examinés,
  • Plus de 7 900 adresses Internet utiles recensées,
  • 4 200 métiers concernés,
  • 186 fiches développées

Éditorial de l’édition 2020

Si l’économie du travail et de l’emploi est omniprésente dans notre quotidien, si elle détermine bien des choses, force est de constater que la matière est peu présente dans la vie scolaire et même après. Le sujet dépasse d’ailleurs le champ de l’éducation et de l’orientation à l’école. On peut déplorer en effet le peu de temps qui lui est accordé dans les contenus de formation qui préparent aux métiers du conseil en transition professionnelle. Des manuels qui font la part belle aux courants théoriques et pratiques de l’orientation, aux techniques d’entretien, aux outils psychométriques…

Certes, le sujet de l’orientation et des transitions professionnelles est vaste et complexe, mais ce n’est pas une raison pour aborder au pas de charge la connaissance des métiers d’aujourd’hui et de demain, du marché du travail et de l’économie des territoires, au motif que l’information est foisonnante et qu’il suffit de s’y plonger après et de googliser pour tout comprendre.

Tout comme la découverte précoce des métiers et des entreprises, une information foisonnante n’est rien sans une méthodologie d’appropriation. Encore faut-il avoir appris à faire tomber les préjugés qui s’y attachent et à débusquer les stéréotypes et poncifs qui se glissent parfois dans les brochures officielles destinées aux élèves.

L’information sur les métiers doit rimer avec aujourd’hui et demain, débouchés, parcours et… détours. L’information sur la formation doit dépasser sa fonction de tamisage, fondée sur le niveau, les résultats scolaires, pour s’ouvrir à la formation tout au long de la vie, à ses détours, en un mot, ne pas fermer la porte à l’aspiration et à l’audace.

Dans un monde incertain où les métiers se créent, mutent ou disparaissent rapidement, la capacité à s’orienter et à faire des choix opportuns tout au long de la vie est primordiale. On sait aujourd’hui que les actifs occuperont plusieurs métiers dans leur carrière. C’est pourquoi, il est essentiel est que chacun devienne – le plus tôt possible – un acteur éclairé, perspicace et agile de son propre parcours. Ce sont des compétences à acquérir très vite pour éviter les choix passifs à l’école (Parcoursup) souvent dictés par la seule quête du diplôme et résister aux injonctions des « sachants ».

C’est le travail des personnels en charge de l’éducation et de l’orientation à l’école, en dehors, mais aussi des parents et c’est d’abord notre propre responsabilité.

En un mot, acquérir une autonomie suffisante pour gérer son propre parcours, reprendre le pilotage de sa vie professionnelle, ce qui n’empêche pas de recourir, en tant que de besoin, aux services des cabinets conseil spécialisés.

Saluons au passage l’ouverture de deux espaces inédits, l’un à Paris, l’autre à Montpellier.

En juin dernier, s’est ouverte la Cité de l’Économie (Citéco), une Cité des Sciences et de l’Industrie version Éco, avec un média sur la chaîne YouTube, des conférences, des masterclass pour bien comprendre l’économie prise au sens large. Son objectif : « rendre l’économie plus accessible et compréhensible par tous ».

Plus pointus encore sont les objectifs de la Cité de l’économie et des métiers de demain (CEMD), ouverte récemment dans le quartier Odysseum de Montpellier, un projet porté par la région Occitanie. La connaissance des métiers de demain doit être accessible à tous. Il s’agit, entre autres, de permettre à chacun de se projeter dans le nouveau monde qui s’annonce.

Des objectifs que nous ne pouvons que partager.

Rémy Dreano