Bien-être et beauté / Esthétique • Parfumerie • Spa • Thermal • Thalasso • Espaces sensoriels

Agent de soins thermaux • Agent hydrothermal • Agent thermal • Ambassadrice marque cosmétique • Baigneur • Coach fitness • Coach santé • Coach sportif • Conseillère beauté • Conseiller en produits dermo-cosmétiques • Consultante beauté • Conseillère de vente en cosmétique et parfumerie • Conseillère en esthétique • Cosméticienne • Dermo consultant • Esthéticienne • Hôtesse de caisse • Hôtesse de planning • Hydrotechnicien • Hydrothérapeute • Maquilleuse • Manucure • Masseur • Médecin thermal • Physiothérapeute • Praticien de soins • Praticienne Spa • Prothésiste ongulaire • Réceptionniste • Spa manager • Spa praticien • Spa thérapeute • Technicienne en onglerie • Vendeuse en cosmétique • Vendeuse en parapharmacie • Vendeuse en parfumerie

  OPTIMISER LA RECHERCHE  

On espère être débarrassé pour de bon du Covid. Les chaines comme ValVital ont fait provision de saisonniers. Les 109 établissements thermaux fonctionnent à peu près normalement, tout comme la cinquantaine de centres de thalassothérapie. Toutefois, la multiplication des variants est source d’inquiétude. Le recrutement dans le thermal est souvent local et saisonnier (porte à porte, relations, job dating plus rarement…). La saison commence en mars. Il faut être soit titulaire du Titre Professionnel Agent thermal, soit avoir déjà travaillé dans le thermal. On recrute aussi des kinésithérapeutes, des esthéticiennes, des médecins, des infirmières, des techniciens de maintenance. S’il est préférable de passer par la case formation pour ce dernier, il faut savoir que certains établissements acceptent de former les débutants qui ont un bon relationnel et une excellente présentation, ce qu’une approche en porte à porte permet de démontrer. Le GEIQ MT Pays-de-Savoie propose des contrats de professionnalisation d’agent thermal, spa praticien et réceptionniste. Les agents thermaux pourront aussi trouver quelques pistes sur la lettre Aquae, l’officiel de l’Eau Santé & Bien-être. Les professionnels pourront retrouver sur le site Sense of Wellness, outre une rubrique emploi, les actualités du secteur avec les ouvertures programmées et les news du secteur. Les centres de thalassothérapie recrutent (au compte-gouttes) des hydrothérapeutes, hydrotechniciens, kinésithérapeutes, spa managers via leur site carrière, plus rarement sur France Thalasso. Ceux qui ont la possibilité de se rendre au salon Les Thermalies (de Paris ou de Lyon) pourront tenter de nouer quelques contacts fructueux avec les professionnels de la thalassothérapie, balnéo-spa et du thermal avant le démarrage de la saison en mars. A noter que l’officiel du thermalisme recense les établissements département par département. Les professionnels du spa (spa managers, spa praticiennes) peuvent utilement se rendre au forum de l’emploi du Beauty Forum de Paris. Quant aux esthéticiennes, elles ont intérêt à choisir une école réputée et reconnue par les professionnels. C’est le meilleur gage pour percer rapidement car les établissements prennent en priorité des spécialistes en esthétique. Si le porte à porte est recommandé, il faut se quand même se préparer et se présenter de préférence à l’ouverture. Tenue impeccable exigée en toute circonstance. On demande avant tout aux professionnelles de l’esthétique de la maturité et de l’ouverture d’esprit, ce qu’un essai non rémunéré permettra d’attester. L’heure est à l’ubérisation des services sur le créneau de la beauté et du fitness à domicile. On recrute aussi activement de ce côté là. Travailler en free-lance, ce n’est pas toujours un choix mais c’est un moyen de mettre le pied à l’étrier en attendant mieux.


   Banques d'emploi
   Porte à porte
   Réseaux des écoles
   Agences d'emploi
 
 

 

Entreprises et recrutement

 

  • Nuxe Spa recrute un aide spa praticien H/F (contrat en alternance Boulogne-Billancourt 92, poste à Paris 1er) + un spa praticien (CDI Paris)

https://recrutement.nuxe.com/fr/annonce

https://recrutement.nuxe.com/fr/annonces?page=2

  • Roz Marine Thalasso Resort Perros-Guirec 70 postes à pourvoir pour janvier 2023 H/F 

https://roz-marine-thalasso.com

  • MMV recrute un responsable spa et spa praticiens   (Tigne La Plagne, Mongenèvre, Flaine, les Arcs etc…)

http://recrutement-mmv.fr/categorie-poste/espace-bien-etre

  • ValVital recrute des agents thermaux, esthéticiennes, spa praticien H/F (Dpts 26, 32, 52, 67, 74)

https://www.valvital.fr/Recrutement

  • Thermes Rochefort

http://www.thermes-rochefort.com

  • La Réserve Spa Genève r

https://www.lareserve-geneve.com/carriere

  • Color Forever recrute des prothésistes ongulaires 

https://www.colorforever.com/recrutement-colorforever

  • Spas cinq mondes recrute des esthéticiennes praticiennes spa, spa manager, conseillères de vente-hôtesse (Paris, Nantes, Lyon, Gorges du Verdon…)

http://www.cinqmondes.com/recrutement


 

Salons pros et forums d’emploi

 

  • Les Thermalies  

Prochaine édition : du 19 au 22 janvier 2023. Paris Carrousel du Louvre, puis Lyon 

http://www.thermalies.com

  • Forum de l’esthétique et du spa

Prochaine édition : le 6 février 2023. Bordeaux

https://www.beauty-forum.fr

  • Make Up in Paris

Prochaine édition : les 14 & 15 juin 2023. Carrousel du Louvre. Paris

http://www.makeup-in-paris.com

  • Nat Expo

Prochaine édition : du 22 au 24 octobre 2023. Paris, puis septembre 2024. Lyon

http://www.natexpo.com


 

Banques d’emploi

 

http://www.cosmejob.com

http://www.beaute-job.com

https://www.hellowork.com

http://fr.fashionjobs.com

http://www.annoncebeaute.com   (Mag. Nouvelles esthétiques et Spa)

http://www.cosmetiquemag.fr   (site du Magazine avec quelques infos emploi)

https://www.leclaireur-coiffeurs.com (site du magazine dédié à la coiffure)

http://www.journaldespalaces.com  (site du magazine dédié à l’hôtellerie de luxe)

http://www.bethe1.com

http://www.metiersducommerce.fr

Spa, Thalasso et thermalisme

http://www.france-thalasso.ovh/offres-emploi

https://www.hotelcareer.fr

http://emploi.lescuristes.fr (O’emploi)  

https://www.senseofwellness-mag.com/emploi (offres du mag)

http://www.lescuristes.fr/emploi-cure-thermale

http://www.emplois-espaces.com

http://www.journaldespalaces.com

https://emploi.medecinethermale.fr

Massage bien-être

http://www.massage-zen-therapie.com/-offres-d-emplois-.html


 

Bassins d'emploi - Territoires

 

Si le thermalisme remonte à l’antiquité (Ve siècle avant Jésus-Christ), ce n’est qu’en 1899 que le premier établissement de thalassothérapie voit le jour en France. La fin du XIXème siècle marque l’âge d’or du thermalisme. Lfréquentation des thermes est alors à son apogée. Les curistes sont souvent fortunés et l’on édifie pour les aristocrates et les industriels français et étrangers des hôtels luxueux pour les accueillir, des salles de jeux et des hippodromes pour les divertir. La démocratisation des cures thermales qui a suivi a entraîné une augmentation du nombre de curistes sans pour autant permettre aux stations de conforter leur modèle économique. Aujourd’hui, il faut sans cesse réinvestir pour moderniser et les curistes sont moins fortunés et dépensent moins.

 

Thermal, Thalasso, instituts de bien-être : Le secteur du bien-être se structure autour des villes d’eau, climatiques (de moyenne montagne), des sites marins iodés, des lieux d’attraction touristique en général. Ce qui distingue le thermalisme de la thalassothérapie, ce sont les soins à base d’eau minérale naturellement chaude pour le premier ou à base d’eau de mer pour le second. Le premier est plus lié aux soins en santé (affections de la peau, maladies cardio-artérielles, digestives, veineuses…), le second est plus connoté remise en forme, relaxation, un aérosol naturel pour retrouver du tonus. Le Pays d’Aubenas Vals, le bassin d’Arcachon, L’ile de Ré, Oléron, Royan et la côte basque (Hendaye, Biarritz, Saint-Jean-de-Luz) sont très à la pointe en thalassothérapie, tout comme les régions Bretagne (Perros-Guirec, Roscoff, Douarnenez, Bénodet, Quiberon), Normandie (Luc-sur-mer, Le Touquet, Ouistreham, Cabourg, Deauville), PACA (Antibes, Bandol). 

Le thermalisme est historiquement ancré en zone rurale et de moyenne montagne, principalement en Occitanie, 1ère région thermale avec 14.000 emplois pour 28 établissements dont Luchon, Ussat-les-Bains, Ax-les-Thermes, Vernet-les-Bains, et 17 autres, spécialisés sur le thermoludique,. Nouvelle-Aquitaine est 2ème région thermale avec 29 établissements dont Balaruc-les-BainsDax, Saint-Paul-lès-DaxEugénie-les-BainsSaubusse, Préchacq-les-bains, La Roche-Posay, Rochefort, Saujon, Jonzac. Un nouveau forage est en cours aux Thermes de Rochefort. Le but est d’optimiser la capacité d’accueil et pour cela, il faut accroître la ressource en eau thermale. On espère un rebond d’activité après une saison mitigée. Auvergne-Rhône-Alpes arrive en 3ème position avec 24 stations dont La Bourboule, Uriage-les-Bains, Marlioz Aix-les-Bains, Châtel-Guyon, Néris-les-Bains,Brides-les-BainsChaudes-Aigues, Bourbon L’Archambault, Vichy, St-Gervais Mont Blanc…). A noter que les Thermes Chevalley (Valvital) d’Aix-les-Bains, anciennement gérés par l’État, ont fermé pour rénovation. Les thermes La région Grand-Est (4ème) compte huit stations thermales, dont celle de Contrexeville au coeur des Vosges, ville connue pour son eau minérale riche en calcium et les Thermes Napoléon et son édifice historique grandiose datant de 1857. La ville de Nancy aura bientôt son centre thermal (ouverture prévue en avril 2023), ce qui fera d’elle la première métropole à proposer des cures aux eaux d’origine souterraine. En région Bourgogne-Franche-Comté, le thermal affiche une présence plus modeste mais de bonne réputation, plus précisément dans le Jura (Lons-le-Saunier, Salins-les-Bains), en Haute-Saône (Luxeuil-les-Bains), en Saône-et-Loire (Bourbon-Lancy) et dans la Nièvre (Saint-Honoré-les-Bains). ThermaSalina à Salins-les-Bains et Lédonia à Lons-le-Saunier figurent au rang des grandes étapes du bien-être du Jura. A noter qu’une 6ème station thermale a ouvert récemment à Santenay en Côte-d’OrEn Région PACA, le thermal est surtout présent dans les Alpes-de-Haute-Provence (Dignes-les-Bains, Gréoux-les-Bains). A noter que la station de Pietrapola-les-Bains, seul établissement thermal de Corse, reste fermée pour cause de travaux. 

Les régions ont pris conscience de l’importance du thermal dans l’économie touristique. Si les curistes font vivre l’économie rurale, les touristes viennent aussi pour découvrir ces lieux chargés d’histoire comme les Thermes Napoléon ou encore ceux de Lectoure, aménagés dans un ancien hôtel particulier du XVIIIe siècle. C’est pourquoi, en Nouvelle-Aquitaine, le conseil régional a financé un plan de développement thermal sur quatre ans, un outil d’attraction touristique. De son côté, la région Auvergne Rhône-Alpes a lancé un plan thermal en subventionnant 15 stations (20 M€ de subventions) avec l’ambition de devenir n°1 sur le thermal et de créer 2.000 emplois dans la région. La bonne nouvelle, c’est le classement des stations thermales de Vichy au patrimoine mondial de l’Unesco. A noter que certains établissements sont encore gérés par des municipalités ou des sociétés d’économie mixte. Le fait qu’ils parviennent à ouvrir toute l’année pourrait aiguiser les appétits des grands groupes hôteliers. Il est vrai que les structures vieillissantes d’hier ont toutes été rénovées et restructurées pour satisfaire une clientèle toujours plus exigeante. C’est le cas des Thermes de Dax qui ont été réhabilités par l’architecte Jean Nouvel. Plus généralement, les instituts de bien-être se développent dans les grands centres urbains et les villes de tourisme, à proximité des équipements hôteliers de prestige. Les centres de thalassothérapie ont choisi des stations balnéaires comme La Rochelle, Trouville, Hendaye, Banyuls-sur-mer, Anglet, Pornic, St-Malo, Dinard, Perros-Guirec, Carnac, Ouistreham, Baie des Anges, Antibes, Cannes. La plupart sont opérés par des groupes hôteliers comme Accor Hotels. Les instituts de thalassothérapie, au nombre de 52, sont évidemment présents le long de nos côtes dans des villes de bains de mer, de plaisance ou de sports nautiques. A noter l’ouverture en 2023 du Roz Marine Thalasso Resort à Perros-Guirec. 70 emplois directs seront proposés. Le Roz Marine recrute déjà son futur directeur et directeur de spa.

Instituts de beauté : La demande de bien-être et de beauté gagne la France rurale, mais le métier doit se réinventer pour être viable. Les petits instituts polyvalents (onglerie, massage, soins d’esthétique et plus) peuvent ouvrir dans des villes de plus de 1.500 habitants, à l’instar d’un salon de coiffure. Savoir-faire et capacités d’investissement sont désormais indispensables pour permettre de fidéliser une clientèle toujours plus exigeante. En esthétique, avec l’arrivée de franchisés et des bars à maquillage, on atteint un pic de saturation dans des villes comme Perpignan, Montpellier, Nice, ce qui pousse les diplômées à opter pour les soins à domicile alors qu’elles pourraient tenter de réorienter leur offre vers la clientèle masculine, voire les seniors en élargissant vers le spa et la relaxation. A noter que la franchise normande Bar à beauté poursuit son développement dans le Grand-Ouest (Caen, Le Havre, Rouen, Nantes) et en Centre-Val-de-Loire (Orléans, Tours).  

Ouvertures d’établissements à suivre :  (Valvital) Grand Nancy Thermal (ouverture avril 2023)

Groupements d’entreprises en région

  • Cosmetic Valley  (Chartres)

http://www.cosmetic-valley.com

  • Aquiothermes (Cluster Thermal Landais de Dax)

http://www.aquiothermes.fr

  • Cluster Thermal Occitanie (en projet) 
  • Innotherme (Auvergne Rhône-Alpes)
  • GEIQ Métiers du tourisme (Savoie)

http://geiq-mt.com


 

Agences d’emploi

 

autres cabinets spécialisés


 

Forums & Blogs

 


 

Parcours...

 

Esthétique/ Cosmétique : Formation : CAP Esthétique-Cosmétique-Parfumerie (le diplôme de base), BP Esthétique, BTS Métiers de l’Esthétique, Cosmétique, Parfumerie/MECP  (remplace le BTS Esthétique-Cosmétique) en alternance idéalement, Licence pro conseiller en produits dermocosmétiques + spécialités pour travailler en Thalasso (massage, modelage…), Titre Certifié Conseiller de Vente en Parfumerie et Cosmétique, CQP Hydro-technicien en thalassothérapie..

Quelques écoles : Lycée Elisa Lemonnier Paris, CFA CREAP (74, 07), CFA 94, CFA 41 Blois, IFAC Brest, IMEPP Pantin, Ecole d’Esthétique de NiceGRETA Avignon, Culture & Formation Boulogne-Billancourt (92), Ecole internationale du Spa Paris, IBCBS Chartres, G.E Etablières la Roche-sur-Yon (85), ITM Paris (maquillage spectacle, mode…), Campus Paris Esthétique & Spa 

École d’entreprise : L’Institut des Métiers d’Excellence LVMH propose une formation de conseiller de vente mode luxe beauté en partenariat avec EMASUP Paris, ainsi qu’une formation gratuite Art et science de la formulation maquillage en partenariat avec l’IUT d’Orléans et l’ISIPC

Le contrat de professionnalisation est certes en vogue, mais s’il est vanté par nombre d’écoles spécialisées, c’est aussi parce qu’il attire des candidates. Candidates qui devront le plus souvent trouver par elles-mêmes un employeur prêt à signer. Étant donné le nombre d’officines privées, de qualité fort inégale, nous n’en conseillons aucune et appelons à la vigilance sur le choix de l’école (le CIO le plus proche pourra vous aider à faire un premier tri). Pour ces métiers, la formation à distance n’est pas recommandée. A noter que le CAP n’est pas idéal pour envisager d’ouvrir un salon. Il vaut mieux viser le bac pro esthétique-cosmétique-parfumerie.

Les formations en onglerie ont le vent en poupe. Si les écoles privées sont promptes à vanter leurs diplômes spécialisés, autant savoir qu’aucune formation en onglerie n’est reconnue pour l’heure.

Thermal : Titre professionnel d’agent thermal : Greta du Jura Lons-le-Saunier (39), 3ifa Alençon (61), Greta Bédarieux (34). A noter que le Cluster Thermal de Dax (40) forme au métier d’Agent thermal. La MFR de Saint-Léopardin d’Augy (03) A noter que certains établissements forment eux-mêmes leur personnel.

Thalassothérapie, Spa : Il existe des CQP d’hydrothérapeute, d’hydrotechnicien, d’hydrobalnéologue, de Spa praticien et de Spa manager. : Elegance (Nice, Montpellier, Tarbes), Thalatherme (Marseille), Hécate formation (Vichy, Moulins). A noter que l’Institut de Thermalisme de Bordeaux propose une licence pro « management des centres de remise en forme et bien-être par l’eau, en partenariat avec le Lycée des Métiers de l’Hôtellerie et du Tourisme de Gascogne. L’EFPPA (Aime 73) propose une formation de praticien spa en alternance. Pour les métiers du spa, il est préférable d’être titulaire du CAP Esthétique-cosmétique voire du BTS métiers de l’esthétique, cosmétique, parfumerie. Ms hospitality management (Ferrandi/ESCP Parisou master wellness management en alternance (Unistra Université de Strasbourg) pour les fonctions de manager (hôtellerie spa, thalassothérapie, centre de fitness. Campus animation Paris propose des formations orientées animation fitness/loisirs.

Physiothérapeute. parcours similaire à celui du kinésithérapeute (cf fiche santé)


 

Actualité éco

 

Les curistes sont de retour mais les stations ne font pas encore le plein. Malgré l’afflux de primo-curistes, la fréquentation reste inférieure de 32% en moyenne par rapport à 2019, année de référence logique. Les stations thermales font partie des secteurs économiques qui ont le plus souffert des fermetures administratives. Certaines stations, fermées au premier confinement ont préféré attendre la saison 2022 pour rouvrir. Relancer l’activité est encore plus difficile pour celles-là. Les finances des établissements de cure sont globalement mises à mal. Les professionnels avaient manifesté à Paris au côté des autres « professions sacrifiées ». L’État est tout de même venu au secours des établissements thermaux gérés par les collectivités territoriales. Ainsi, les thermes de Digne-les-Bains ont reçu une aide de près d’un million d’euros pour compenser les pertes liées à la fermeture administrative de 2020. Les établissements gérés par des groupes privés ont aussi été aidés mais leurs pertes se chiffrent en millions d’euros. Les aides (PGE) ne sont pas toujours suffisantes pour assurer leur survie. Les thermes de Montrond-les-Bains se sont déclarés en cessation de paiement. Les thermes de Divonne-les-Bains vont également fermer fin 2022. La municipalité, qui avait repris la gestion, ne peut plus couvrir les frais de fonctionnement. Quant aux Thermes de Néris-les-Bains, ils subissent actuellement une grève des salariés mécontents de leurs conditions de travail. Fragilisé par une longue fermeture en 2020, l’établissement n’est pas en mesure de répondre favorablement aux demandes des salariés. Beaucoup de saisonniers ne sont pas revenus et c’est bien là le problème. La bonne nouvelle pour les curistes comme pour les stations thermales, c’est qu’il n’y aura pas de déremboursement des cures. L’amendement n’a finalement pas été retenu.

Thermalisme : un plan de soutien pour aider au rebond 

Les établissements thermaux cherchent à se repositionner, les cures étant dans le collimateur de l’assurance maladie. Les cures n’étant plus remboursées, sauf pour ceux qui disposent d’une très bonne mutuelle, les affaires ont connu plus de bas que de hauts depuis les années 90. Beaucoup de ces établissements ont besoin d’être rénovés et remis au goût du jour. A ce titre, la région Auvergne-Rhône-Alpes a lancé un plan thermal pour des stations de 2ème génération. Il faut sans cesse innover et investir pour séduire la clientèle. Ce n’est pas toujours facile pour les petites communes rurales ou l’établissement thermal est parfois la seule activité d’importance. Les exploitants sont de plus en plus des structures privées, groupes hôteliers, entreprises familiales. Le groupe Valvital, entreprise familiale, gère 11 stations thermales. La Chaîne Thermale du Soleil en gère 20 employant 133 médecins, 653 agents de soins, 90 kinésithérapeutes, 30 infirmiers, sans compter les éducateurs sportifs, diététiciens, sophrologues. C’est le plus gros employeur du thermal. Contrairement aux établissements thermoludiques, le thermal est largement tributaire de l’assurance maladie qui prend en charge certains soins de santé (rhumatologie et affections respiratoires). A noter que les établissements thermaux sont soumis à une législation très stricte. Ainsi, on fait pause obligatoire en décembre/janvier pour le grand nettoyage. Fragilisé au sortir de la pandémie, le secteur va pouvoir bénéficier d’un plan de soutien (rénovation, diversification). 

Thalassothérapie, la course à l’adaptation

Du côté des établissements de thalassothérapie, c’est une course à l’adaptation qui permet de faire face à la crise. Malgré un contexte compliqué, la clientèle urbaine aisée est prête à sortir le carnet de chèque pour son bien-être, sous réserve de trouver un service irréprochable et des activités ludiques dans l’air du temps. On propose du sur-mesure. Aux curistes sont sans cesse proposées de nouvelles prestations autour de thématiques comme la détox, le sommeil, la récupération post burn-out, les soins arthrose, la déconnexion. Pour satisfaire une nouvelle clientèle de cadres urbains et stressés, différentes prestations et activités sont proposées (yoga, qi gong, aquabike, fitness, cryothérapie, hamac, sauna, cardio-training) avec même des cours de cuisine comme au futur Roz Marine Thalasso Ressort de Perros-Guirec. Ce dernier recrutera son personnel fin 2022Les emplois sont assez souvent saisonniers. A noter également l’essor des centres aqualudiques qui recrutent des éducateurs sportifs (gymnastique douce, aquabike, yoga, marche nordique…), des spécialistes du bien-être et des hôtesses. 

Beauté, bien-être, esthétique, spa

De nouveaux concepts se développent sur le marché de la beauté et du bien-être qui stimulent la demande. De nouvelles enseignes à plus forte valeur ajoutée se sont créées en franchise qui viennent rogner la marge des instituts installés. C’est plus vrai encore pour ceux qui se cantonnent à une offre de soins esthétiques classique, parce que limités en m2 ou en capacité d’investissement dans de nouveaux équipements. Pour les esthéticiennes, l’emploi au sortir des études n’est pas gagné, car leur formation ne correspond pas toujours à cette demande de prise en charge globale de la personne. De plus, selon la profession, on formerait bien au dessus des besoins en esthétique classique et pas assez sur les besoins actuels. Par défaut ou par choix, certaines ont opté pour le métier de consultante beauté, un job de commercial qui sert plutôt à arrondir les fins mois en attendant mieux. De plus, le marché évolue du fait de la puissance du e-commerce. A côté du soin traditionnel qui marque le pas, on a vu se développer l’onglerie, les bars à sourire, les spas, l’aquabiking, les caissons de flottaison et autres espaces sensoriels qui sont pour l’heure tendance et qui recrutent de nouveaux profils. Les franchises de bien-être se multiplient qui proposent des prestations globales ou à la carte qui touchent à la fois au corps (l’apparence) et à l’esprit (la zénitude). Ce sont autant d’opportunités nouvelles pour les esthéticiennes qui devront tôt ou tard s’adapter à cette nouvelle donne, dans la mesure où les instituts de beauté traditionnels pâtissent des nouveaux usages des consommateurs qui se tournent dorénavant vers ces nouveaux espaces de bien-être. Outre l’hôtellerie haut de gamme, les croisiéristes recrutent des praticiens spa. On s’intéresse au bien-être des passagers. Le cabinet de recrutement Kalyspa propose quelques postes. Enfin, on s’aperçoit que ces métiers commencent eux-aussi à être touchés par le phénomène d’ubérisation des services. Des sociétés se créent qui se proposent, via une application mobile, de vous trouver un coach sportif ou une esthéticienne pour une séance à votre guise. C’est le cas de Fiters (coaching sportif) et de Mon Beau Miroir (soins de beauté à domicile). Ces startups du bien-être-beauté sont des concurrents à prendre au sérieux. D’autres ne vont pas tarder à leur emboiter le pas sur des prestations de massage, fitness, détox sur le lieu de travail. C’est un souci de plus pour tous ceux qui ont pignon sur rue avec un bail locatif.


 

Emplois pénuriques

 

  • Physiothérapeute
  • Médecin thermal

 

Métiers émergents

 

  • Styliste conseil beauté indépendant (en digital)

 

Chiffres clés

 

Thermalisme ; 110 établissements (70% sont privés, 11% public, 19% mixte). Près de 100.000 personnes dépendent de cette activité (hôtellerie, culture, santé, transport, construction…), sur 17 départements, 12.000 emplois dont environ 9.000 emplois directs pour les soins aux curistes.

Thalassothérapie ; 50 établissements (3.000 emploi directs)

Source : Observatoire du thermalisme, Oieau


 

Paroles de Pros

 

Hervé Gasnier, directeur des Thermes de Vernet-les-Bains (et son équipe)

« Je dirige l’un des rares établissements indépendants à caractère familial. Sur les cinq thermes du département, quatre sont des chaînes, gérées par des grands groupes. Mon papa a racheté les thermes à la municipalité en 1981. Il a réalisé de gros investissements à l’époque pour moderniser et remettre au goût du jour. Dans ce métier, il faut d’ailleurs sans cesse réinvestir, les normes d’hygiène sont draconiennes et les clients demandent sans cesse du service et de la nouveauté. J’ai pris la suite et ma femme occupe la fonction de présidente. Nous accueillons 3.300 curistes par an, soit beaucoup moins que les grandes chaînes. La différence réside dans l’approche client. Nous organisons des pots d’accueil, l’ambiance est plus chaleureuse, plus familiale. Notre plus ancien curiste régulier est centenaire, on peut dire qu’il sait gérer sa santé. Notre établissement compte 43 salariés, dont 10 sont en CDI. Nous avons un turn-over d’environ 10% par an. Nous recrutons des saisonniers sur huit mois, des agents thermal pour un gros tiers, mais aussi des kinésithérapeutes, des infirmières, du personnel de ménage (lingère, femme de chambre), pour le service hôtelier. Le CQP d’Agent thermal, c’est parfait, mais nous formons aussi sur le tas. Le recrutement est plutôt local, nous connaissons assez souvent les personnes qui s’adressent à nous. La saison commence en mars et s’achève en novembre. Sur le plan économique, on ressent actuellement une reprise. Comme vous le savez, l’actualité est chargée négativement et les mini cures anti-stress sont en ce moment très en vogue… »


 

Structures représentatives

 

  • Confédération Nationale et Artisanale des Instituts de Beauté

194, Boulevard Emile Delmas 17000 La Rochelle

http://www.cnaib.fr

  • Confédération Nationale de l’Esthétique et de la Parfumerie

14, Rue du Faubourg Saint-Honoré 75008 Paris

https://cnep-france.fr

  • Fédération des Ecoles Professionnelles de la Parfumerie, de l’Esthétique et de la Cosmétique

http://www.fieppec.fr

  • Fédération des entreprises de beauté

http://www.febea.fr

  • France Thalasso

http://www.france-thalasso.com

  • Fédération thermale et climatique française

http://www.federationthermale.org


 

Annuaires d’entreprises

 

  • Annuaire des Instituts d’esthétique-cosmétique

http://cnaib.fr/institut-esthetique-soins-beaute-recommande

  • Plateforme d’affaires des professionnels du bien-être

http://www.guide-des-pros-bien-etre.com

  • L’Officiel du thermalisme 

http://www.officiel-thermalisme.com


 

Entreprises à la une

 

Esthétique, Bien-être, Balnéo, Spa : Quelques franchises : Esthetic center, Beauty SuccessSaga cosmetics, NaturHouse, Passion beauté, Passage bleuDietplus, Swim centerLinea Sun, Waterbike, Cinq mondes, Omnisens, Spas cinq mondes, O’dycea

Thalasso, Spas, Cures thermales : Groupe Valvital (73, 39), Royatonic, Douarnenez Thalasso, Thermes marins de Saint-Malo, Thalasseo, Thalasso Deauville, Thalazur Antibes, Miramar Crouesty, Castel Clara, Thalasso Carnac, La Grée des Landes, Sofitel Quiberon, Caleden, Chaîne Thermale du Soleil, Les Thermes Vernet les Bains, Thermes de Vichy les DômesThermes Bérot Dax, Aïga Resort, Evian Resort


 

Incubateurs

 

  • L’Oreal + Station F (nouveau)

http://www.loreal.fr/groupe/startups/stationf



Dernière mise à jour le 29 novembre 2022